S'abonner: Fil des billets

Dernière MAJ: 26 novembre 2017

La « boussole », son « roi secret » et le « cochon de Francfort » : Arendt, Heidegger, Adorno

LA « BOUSSOLE », SON « ROI SECRET », ET LE « COCHON DE FRANCFORT » . ARENDT, HEIDEGGER, ADORNO . . . Dans le paysage intellectuel de ce début de XXIe siècle, Hannah Arendt est devenue une sorte d’icône. Du moins en France, son lectorat couvre une large étendue du spectre philosophico-politique : de Chantal Delsol à Barbara Cassin, ou de...

ODT

Populisme et postmodernité

“Une élite qui veut s’imposer doit proclamer son allégeance la plus résolue à la foule inconstante. Elle doit revendiquer la plus grande “proximité” avec les problèmes du peuple et savoir anticiper les mouvements de l’opinion publique. En bref, elle doit sembler la moins “élitiste” possible”. Christopher HITCHENS Une critique se voulant radicale...

ODT

Réflexions partielles et apparemment partiales sur l'époque et le monde tel qu'il va 2/2

3                                          UN ÉTAT DES LIEUX . 1) DES MOEURS Durant ma lecture critique de Jean-Claude Michéa j’ai volontairement laissé de coté les pages que le philosophe consacre aux questions que l’on regroupera par commodité sous la rubrique “des moeurs”. Ceci parce que les réponses qui pourraient être données dépassent...

ODT

Réflexions partielles et apparemment partiales sur l'époque et le monde tel qu'il va 1/2

INTRODUCTION (pages 3 à 10) 1) LES DEUX JEAN-CLAUDE (MICHÉA, MILNER) NOUS MÈNENT EN BATEAU      a) Mode d'emploi pour saborder la flottille michéenne (11 à 53)      b) Comment arraisonner L'arrogance du présent  (54 à 72) 2) MAI 68, ENCORE (73 à 93) 3) UN ÉTAT DES LIEUX      a) Sur les moeurs (94 à 129)      b) Sur l'art (et la poésie) (129 à 150)...

ODT

Ces lèvres qui remuent : essai sur Dimitri Chostakovitch

. “En me privant des mers, de l’élan, de l’envol  Pour donner à mon pied l’appui forcé du sol  Quel brillant résultat avez-vous obtenu ?  Vous ne m’avez pas pris ces lèvres qui remuent ! "                                                                          Ossip Mandelstam                                                                 ...

ODT

Le Jazz, la “Musique Classique” et Adorno 1

. Nous pensions la chose entendue. Toutes les expressions musicales s’équivalaient, ou presque. Nous passions indifféremment de Schubert à Cérone, de Coltrane à Doc Gynéco, de Brassens à Zazie, de Dylan à Donizetti. France-Musique(s), d’ailleurs, arborait depuis peu le (s) de la pluralité, celle de toutes les musiques. Nous cultivions les vertus...

ODT